Chers parents

 

« Chers parents » d’Armelle et Emmanuel Patron sur la scène du théâtre de La gare du midi à Biarritz mise en scène par Armelle Patron et Anne Dupagne, un évènement Entractes Organisations, est une bulle de folie théâtrale comme on aimerait en voir plus souvent.

 

« A nos chers parents ! » quoi de plus naturel pour une fratrie unie de trinquer à la santé de ses parents !
Pierre, Jules et Louise Gauthier unis dans l’adversité ont rappliqué dare-dare à la maison qui les a vu naître, grandir, devenir adultes. Un message de leurs parents Jeanne et Vincent, jeunes retraités de l’éducation nationale, leur demandant de se réunir dès que possible pour leur annoncer une nouvelle des plus importantes, les a affolés à tel point qu’ils envisagent le pire. Et pourquoi ne pas songer à les aider à partir pour un monde meilleur…les abrégeant de toutes souffrances. Les idées les plus folles traversent leurs esprits tout en nous garantissant de savoureux moments de rire.
Cerise sur le gâteau qui ne manque pas de piquant, ils sont absents à leur arrivée, ils sont partis faire une balade, mais n’oublient pas d’ajouter sur une note déposée sur le canapé un PS qui ne les rassure pas du tout : « on vous aime ».

La scène de retour de promenade des parents accueillant leurs enfants bouleversés, attendris par la vision d’un éventuel départ, est des plus jubilatoires avec le quiproquo sur le motif de leur venue, qui déclenche une cascade de rires.

Un quiproquo qui une fois établi, dans un retour à la réalité, ne manquera pas de faire voler en éclat cette belle entente familiale, à commencer par celle de la fratrie. De quoi les faire regretter d’être venus aussi vite.
Nous pourrions croire qu’une fois posé le sujet de leur venue, la situation prendrait un tournant reposant, récréatif, eh bien détrompez-vous, de rebondissement en rebondissement, vous n’avez pas fini d’être surpris par l’esprit retors des auteurs.

« On est une famille ! » oui mais cette belle expression qui devrait avoir un sens dans ce cas précis, suffira-t-elle à apaiser les tensions qui ne font que grandir, dans lesquelles toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, où les noms d’oiseaux s’éparpillent allègrement de bouche en bouche. Des vérités qui quand elles échappent peuvent faire des ravages. Ce qui est dit est dit même si les pensées peuvent parfois aller au-delà de l’entendement tout en se rassurant qu’il faut comprendre les sous-textes.
Des réflexions qui nous interrogent sur le positionnement que nous donnons au mot bonheur, au mot amour ; comment nous les intégrons dans la vie de tous les jours.
«  Aimer ce n’est pas forcément faire plaisir ».
Françoise Dolto aurait elle son mot à dire dans cette joute verbale incandescente ? Serait elle fautive de cette réunion qui tourne au pugilat pour notre plus grand bonheur, spectateurs friands du malheur des autres…car il faut bien l’avouer, c’est cela qui nous fait rire.

Tout y passera, un inventaire exhaustif de leurs travers depuis leurs jeunesses jusqu’à leurs vies d’adultes, où l’on reprochera à l’un d’être le chouchou à sa maman, à l’autre de continuer de faire des études payées par maman et papa quand on a la trentaine tandis que le troisième marié avec deux enfants a créé son entreprise et gagne bien sa vie.
Ah l’argent, un sujet pervers qui pointe le bout de son nez et qui n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre. Un sujet crucial, dans toute famille qui se respecte, dans cette comédie bien orchestrée avec des répliques qui fusent et qui font mouche à chaque fois. Un vrai travail d’orfèvre pour cette comédie écrite à quatre mains où vous l’aurez compris on rit énormément.

Dans un décor d’Edouard Laug, où le canapé de ces chers parents tient en équilibre grâce à une pile de livres qui remplace un pied absent, Frédérique Tirmont et Bernard Alane sont de délicieux parents unis dans l’adversité tout en étant à l’écoute de leur progéniture, composée par un excellent trio qui réunit les talents d’Elise Diamant, Rudy Milstein et Emmanuel Patron. Ils forment une fratrie des plus vraisemblables.

Une comédie jouée dans un rythme parfaitement calibré par Armelle Patron et Anne Dupagne, elles ont respecté la fluidité de l’histoire tout en punchant les moments clés.

« A nos chers parents ! »

La vie est faite de choix ! un sous-titre pour cette comédie. Faites celui d’aller applaudir ces comédiens qui vous feront passer un moment où l’humour bien calibré fera travailler vos zygomatiques à profusion.

« Chers parents » sur la scène de La gare du midi, une production Arts Live Entertainment, un évènement Entractes Organisations.
le 25 février 2023

2 réflexions sur « Chers parents »

  1. Merci de votre analyse
    J’étais assis à côté de vous et notre echange a été un bon moment de partage ! Et je suis d’accord, on a bien rit.
    De votre texte je retiens le détail du pied du canapé que je n’avais pas vu et dont le symbole est, en effet, éloquent !
    Et oui il faut tout regarder et, c’est pas si simple quand on est pris par le texte et les acteurs …

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Patrick,
    Merci pour votre retour.
    En effet, il faut tout regarder, mais quand on a l’œil qui s’y prête, cela est un jeu d’enfant…
    Mais ce détail effectivement en dit beaucoup sur le couple des parents.
    Au plaisir de vous rencontrer de nouveau,
    dans l’agenda de mon blog, vous avez les prochains spectacles que j’ai sélectionnés, d’autres sont à voir, mais peut-être que je les ai déjà vus, soit à Paris soit à Avignon comme par exemple Le système Ribadier.
    Je vous souhaite une bonne journée et une bonne semaine.
    Bruno

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close