Les quatre saisons

 

« Les quatre saisons » dans le cadre du festival Le temps d’aimer la danse conçues et chorégraphiées par Marie-Geneviève Massé au Théâtre du casino municipal de Biarritz est une explosion de notes et de couleurs orchestrée par deux virtuoses de la musique baroque : Antonio Vivaldi et Jean-Sébastien Bach.

Vivaldi –Bach, Bach-Vivaldi, l’un étant l’aîné de l’autre, tous deux contemporains, Bach a en son temps adapté et transcrit beaucoup d’œuvres de Vivaldi.
Ils sont donc naturellement  complémentaires ce soir dans ce ballet que nous proposent les douze danseurs de la Compagnie de danse l’Eventail.

La musique baroque se situant entre celle de la Renaissance et celle du classique avec l’arrivée du piano, Forte en l’occurrence.
Bach et son clavecin seront à l’honneur lors de ce programme.

Le tempo, le rythme est donné dès l’ouverture du rideau par Sylvain Bouvier, le danseur – acrobate, avec son jeu gracile de grimper de corde, sur une musique de Bach, pendant que des danseurs aux bras mesurant le temps par leurs balancements, tel un métronome, progressent sur les minutes qui s’égrènent inexorablement.
Puis les saisons de Vivaldi entrent dans la farandole avec ses danseurs qui suivant leurs lignes graphiques vont chercher leurs places sur cet échiquier qu’ils construisent devant nous dans une atmosphère en noir et blanc.
De petits pas très cadencés pour respecter un allegro ou un presto aux variations survitaminées suivi d’effets par un jeu de bras tout aussi cadencé.
Une caractéristique de cette musique baroque où la demi-pointe efface la pointe, balayant la poussière qui pourrait naître dans l’esprit de certains, dans un cadre d’amplitude restreinte mais où la précision du geste à toute son importance.
L’envolement des violons ne laisse pas de place à l’improvisation où le menuet met le turbo pour suivre un Vivaldi endiablé, avec des danseurs qui jamais ne se séparent de leurs sourires, leurs joies de danser, malgré les difficultés rencontrées.

Bach sera présent dans les intermèdes, entre les saisons, avec son clavecin entre autres permettant un magnifique pas de trois, de deux, léger comme un plume dans une fraîcheur apaisante, dont Romain Di Fazio en sera l’étoile.

Puis notre danseur acrobate reviendra nous rappeler le temps qui passe avec son jeu de métronome qui annonce une rupture de poésie qui a surpris, décontenancée, le public pour laisser place quelque temps après, sur une ouverture de rideau, à un florilège de couleurs dans un travail remarquable des costumes d’Olivier Bériot mis en valeur par les lumières effleurantes de Carlos Perez.

Dans une ambiance très festive où les jeux d’enfants tels que la marelle, la balle aux prisonniers, cache-cache, donneront tout leur éclat pour permettre aux danseurs de transmettre toute la puissance, la générosité, de leur art sur une musique de Vivaldi qui ne leur laissera que très peu de temps pour reprendre leur souffle, indispensable pour interpréter pleinement les figures pensées par la chorégraphie très musicale de Marie-Géneviève Massé.
Dans une blancheur hivernale, perchés sur leurs échasses, ces géants de la scène, viendront temporiser les saisons qui défilent sous nos yeux hypnotisés par ce capharnaüm harmonieux aux couleurs éclatantes distillé dans un jeu d’étoffe transparente tout aussi délicat.

Anne-Sophie Ott, Anna Chirescu, Olivier Collin, Romain Arreghini, Maya Kawatake Pinon, Clémence Lemarchand, Robert Le Nuz, Adeline Lerme, Sabine Novel et Artur Zakirov complètent la distribution de cet incroyable ballet revigorant en tous points.

 

« Les quatre saisons » au Théâtre du casino municipal de Biarritz, le 12 septembre 2022.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close