Le corbeau blanc

 

« Le corbeau blanc »Eichmann, autopsie de la barbarie de Donald Freed dans une mise en scène de William Mesguich au théâtre Au coin de la lune est un combat de boxe entre le bien et le mal, où seule la vérité doit gagner.

 

Nous sommes à l’été 1960, Adolf Eichmann, un nom qui fait froid dans le dos rien que de l’écrire, est assis les yeux bandés dans sa cellule, attendant qu’on l’interroge.

Dans une fiction, puisque seul le policier Avner Less avait pu interroger Eichmann avant son procès, l’auteur a voulu, à partir d’archives, avec précision décortiquer, comme dans une autopsie, le mécanisme qui a fait de la Shoah l’œuvre la plus terrifiante, la plus barbare du XXème siècle.

Ici le médecin légiste est le Docteur Anna Baum, psychologue israélienne.
Elle est chargée d’interroger Eichmann dans sa cellule, avant son procès (un procès qui a duré huit mois en 1961), après son kidnapping en Argentine par le Mossad.

Un face à face prenant, angoissant, avec un Eichmann qui feint de ne pas comprendre ce qu’il fait là, réclamant même ses lunettes, sa ceinture, tout en faisant le beau en glissant qu’il préfère la cuisine allemande. Il ira jusqu’à l’outrecuidance de dire que cela fait quatorze ans qu’il attend cette rencontre, lui qui avait échappé à la justice, au procès de Nuremberg.
Pour lui les experts sont des criminels de guerre, alors que penser de ceux qui instruisent la préparation de son procès.

Il n’a qu’une devise : un esprit sain dans un corps sain.

Ce qui compte pour lui c’est l’intérêt général et non pas le particulier. Je ne suis qu’un être humain, dit-il, j’ai obéi aux ordres, comme vous le faites vous-même.

Nous assistons à une description minutieuse de son parcours, le docteur Baum essayant de lui faire exprimer les maillons manquants de cette chaîne de la terreur, de l’extermination de millions de juifs pour laquelle il affirme qu’il n’a jamais ordonné la mort d’un enfant juif !
Il se considère comme le bouc émissaire, c’est le führer qui a donné l’ordre…

Dans un duel à couteaux tirés, chacun des deux protagonistes essaie de tirer les vers du nez de l’autre. Anna Baum veut qu’Eichmann se livre, admette, qu’il a une responsabilité morale dans le solution finale, tandis qu’Eichmann veut lui faire comprendre qu’il n’avait pas d’autre choix que d’exécuter les ordres, donc pas responsable à ses yeux de la Shoah.

Même au fur et à mesure que la psychologue lui met sous les yeux des preuves accablantes, il ne changera pas d’une virgule sa défense, affirmant même qu’il n’a jamais lu « Mein Kampf » !
Mais la psychologue tient bon et progressivement la muraille se fend, laissant apparaître les horreurs pour lesquelles il ne peut pas se dédouaner : Nuremberg en 1936, la nuit de cristal, Barbarossa 41, lui qui était à la tête du Referat IV B4 (le bureau IV B4) le bureau des affaires juives et de l’évacuation.
Ses sarcasmes sur les juifs qu’il profère tout au long de l’entretien ne feront que le desservir.

La mise en scène sobre de William Mesguich au service du texte, dans une précision glaçante, met en valeur le jeu des deux formidables comédiens…des sons électrisants viennent ponctuer leurs propos…
Nadège Perrier avec un aplomb impressionnant, dans un calme olympien interroge Hervé Van Der Meulen, un Eichmann déroutant aux expressions stupéfiantes.
Ce duo très vraisemblable incarne dans une justesse parfaite cet entretien qui capte notre attention du début jusqu’à la fin, même si nous connaissons le dénouement final : la pendaison du nazi le 31 mai 1962.

 

« Le corbeau blanc » au Coin de la lune à 20h10, relâche les mardis.
vue le  140722

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close