Sur un air de tango

 

« Sur un air de tango » d’Isabelle De Toledo dans une mise en scène de Bénédicte Bailby et Pascal Faber au théâtre Buffon est une histoire d’amour à plusieurs tiroirs.

 

Sur une ambiance jazzy Pierre Domange le maître des lieux qui s’apprête à fermer son restaurant situé dans une petite ville en bord de mer, en Bretagne, nous accueille la tête dans les nuages, lui qui se dévoue sans compter, chaque jour que Dieu fait, pour que sa famille ne manque de rien. Le taiseux est dur à la tâche mais absent en amour, il ne sait pas faire où ne veut pas se donner les moyens.
C’est sa femme Alice et ses deux enfants Julia et Félix qui en récoltent les fruits, sucrés mais amers.

Le restaurant n’est pas encore fermé que débarque à l’improviste, son père Max, un habitué de ces visites inopinées, qui lui permettent depuis le décès de sa femme de briser sa solitude, même si cette dernière s’acclimate des copains qui partagent sa retraite d’un cœur léger…danser le tango en souvenir de sa femme, de leurs dimanches endiablés sur les pistes de danse à conquérir des trophées, semble être sa dernière lubie.

Les scènes s’enchaînent au fil des saisons, dans des dialogues père-fils avec ses engueulades remplies de testostérones. Un mode de communication verbale certes fatigant, qui s’écoule comme du sable entre des mains fuyantes.
La pudeur aidant, il leur est difficile de parler d’amour. Pour l’un il est parti dans les étoiles, pour l’autre le soleil est en train de s’éteindre lentement mais surement.

Alice arrivée au bout du rouleau, lasse d’avoir supporté ses absences, prend une décision radicale pour l’avenir du couple. C’est dans les bras de Xavier qu’elle retrouve sa raison de vivre, d’être une femme. Au diable les conséquences, c’est une question de survie que ne semble pas comprendre Pierre.

Plusieurs scènes cocasses, émouvantes, celle du bain de pieds, celle de la lettre, émaillent ces instantanés de la vie avec ses espoirs, ses regrets, où l’émotion toujours présente guide sur la voie de l’ouverture, ce père et ce fils qui s’aiment mais qui ne savent pas se le dire, se le montrer, Alice n’étant jamais trop loin…et au milieu de ce couple trouvera sa place parmi les caisses qui s’empilent et voyagent au gré des rendez-vous.

Une histoire simple, comme chacun de nous peut l’avoir vécue ou la vit, avec ces non-dits qui pourrissent les relations, couplés à des secrets familiaux qui ne font que les envenimer.
C’est aussi l’occasion de prendre des décisions, de faire des choix de vie, où chacun pourra y trouver son compte, y délivrer ses révélations, ses messages qui mettent les points sur les i et donnent de l’espoir.
Les saisons, les années passent, il faut faire avec, rien ne sert de regarder en arrière, le bateau avance sur les flots de la vie avec ses turbulences mais aussi avec le soleil qui pointe à l’horizon effaçant les chagrins d’amour, les rancœurs qui empêchent de progresser.

L’écriture d’Isabelle De Toledo est fluide, naturelle, tout comme la mise en scène conjointe de Bénédicte Bailby et Pascal Faber. Ce trio a su disposer tous ses pions sur l’échiquier pour que l’autre trio sache jouer avec dans une communion sensible, spontanée, désarmante et aimante.
Damien Boisseau dans le rôle de Pierre, Michel Papineschi  dans le rôle de Max et Chloé Froget dans celui d’Alice jouent leurs partitions sans alourdir le tempo, laissant de temps en temps souffler une brise légère qui évite de tomber dans le pathétique. L’air marin leur a fait beaucoup de bien, ils ont su en tirer tout le bénéfice.

 

« Sur un air de tango » au théâtre Buffon à 21h30, relâche les dimanches.
vue le 120722

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close